Le point sur : Les Otites

Les otites sont des inflammations du conduit auditif. Ce sont des pathologies très fréquentes chez le chat et le chien qui se transforment souvent en pathologies chroniques ou récidivantes.

Les otites sont des inflammations du conduit auditif. Ce sont des pathologies très fréquentes chez le chat et le chien qui se transforment souvent en pathologies chroniques ou récidivantes.

Otites  externes

Les formes les plus fréquemment rencontrées en médecine vétérinaire sont les otites externes. Elles concernent la partie du conduit auditif qui va de l’entrée du conduit jusqu’au tympan.

Elle est souvent accompagnée de prurit (démangeaison : l’animal se frotte les oreilles et se secoue la tête), de sécrétions souvent noires ou brunes, voire blanchâtres si l’otite est suppurée.

Elle peut être très douloureuse pour nos petits compagnons.

Les causes peuvent être multiples :

-parasites (gale des oreilles) : c’est un acarien (otodectes cynotis) très contagieux qui est à l’origine de démangeaisons importantes.

– les otites fongiques ou bactériennes dues à la prolifération de levures type Malassezia (petits organismes unicellulaires appartenant au groupe des champignons) ou de bactéries.

-les épillets, parties de végétaux issues des herbes qui s’accrochent aux poils et qui peuvent pénétrer dans le conduit et causer une douleur et une gêne brutale de l’animal.

-les allergies, responsables d’une grande partie des otites chroniques ou récidivantes : la démangeaison entraine souvent des complications de surinfection par les levures ou des bactéries

– problème de conformation du conduit (trop étroit par exemple)

-polypes obstruant le conduit auditif ou poils en quantité trop importante

-Développement anormal des glandes sécrétant le cérumen (cocker par exemple)

Les causes sont nombreuses et le traitement à court terme ainsi que la gestion à long terme doit se faire avec une démarche raisonnée et des examens complémentaires adaptés à l’historique de l’animal.

Otites moyennes

Elles sont le plus souvent la complication d’otites externes mais peuvent avoir une autre origine (cavité tympanique, pharynx, sang..).

Elles sont douloureuses et peuvent être à l’origine de troubles de l’audition ou de symptômes neurologiques (paralysie faciale, 3è paupière recouvrant l’œil, troubles de l’équilibre…).

L’exploration de ce type d’otite se fait par des examens réalisés en général sous sédation ou anesthésie et le traitement se fait le plus souvent par voie générale (plutôt que par voie locale).

Conclusion

La gestion des otites nécessite une analyse rigoureuse de l’historique des maladies de votre petit compagnon, un examen clinique complet afin de déterminer les symptômes qui peuvent y être associés (problèmes dermatologiques, neurologiques…). Des examens complémentaires peuvent être nécessaires (microscope, endoscopie, analyses bactériologiques  voire radio ou scanner) afin de traiter au mieux l’otite mais également les risques de récidive.

Le traitement est souvent médical, avec des soins locaux et/ou des traitements par voie orale et plus rarement, nécessite une intervention chirurgicale.

DR GOLDMAN-MOTTET

Laisser un commentaire